À propos

Projets in-situ et participatifs

A Propos
A Propos
Les Armoires Pleines c’est la rencontre entre une scénographe et une metteuse en scène. Scénographie et théâtre conjugués sur un principe d’équité comme ligne de fond. Depuis son origine, la compagnie ouvre les possibles en travaillant avec d’autres disciplines. La création sonore est constitutive de ses spectacles depuis le début, la musique live fait son entrée avec le dernier spectacle Une Vue de l’Esprit et le son devient ligne d’écriture dans Rotofil. Passent aussi des architectes, paysagistes, gardes forestiers, sociologues, technicien.nes, costumières, chargé.es de production, danseuses, collaborateur.rices ou regards extérieurs qui accompagnent nos travaux de l’intérieur. Les Armoires Pleines c’est un noyau de gens à la géométrie variable. C’est une équipée qui partage ses regards pour fabriquer collectivement des spectacles, formes hybrides et visuelles. C’est une attention portée aux espaces traversés. C’est l’amour des lieux non dédiés, extérieurs. Travailler à partir du réel, de l’existant, de ce qui compose l’espace pour écrire et raconter des histoires. Comment, d’un constat intime, est-il possible de tirer le fil d’une histoire à partager ? Enquête intime de terrain. Ralentir, prendre le temps de la rencontre d’abord, discuter, poser l’écriture. Regarder ce qui nous entoure, prendre l’espace pour créer, s’insérer à l’endroit qui décale la mécanique dans des processus de fabrication souvent longs. Les Armoires Pleines tentent de trouver le point de ralliement entre images symboliques et simplicité de quotidien, du récit, du cheminement de ses personnages. Pour que le banal ne le soit plus, un court instant. Pour que la poésie crisse avec le quotidien.

Equipée :

Stéphanie Sacquet et Aude Liabeuf dessinent la ligne artistique Mélissa Azé accompagne les projets en production et diffusion Valérie Leroy veille à l’administration de la structure

A propos les armoires pleines

DE PASSAGE OU DE TOUJOURS

Béatrice Aubazac (comédienne), Kim Aubert (comédienne), Benjamin Candotti-Besson (comédien), Muriel Lefebvre (comédienne), Julie Métairie (comédienne), Paule Schwoerer (comédienne), Nayel Zeaiter (graphiste), Thomas Sindicas (dessinateur, architecte), Derek Woolfenden (cinéaste), Vincent Thépaut (metteur en scène), Elodie Lombarde (plasticienne), Laure Bequignon (costumière), Perrine Bignon (metteuse en scène), Samantha Maurin (créatrice sonore), Julie Honoré (créatrice sonore) Alexis Boullay (vidéaste), Florentin Guesdon (scénographe constructeur), Alexandre Ivanoff (constructeur), Arthur Delaval (musicien) Mikaël Minne (paysagiste), Bastien Lambert (créateur sonore), Marion Cros (créatrice sonore), Emilien Picard (régisseur), Lucile Gardi (costumière), Titüprone (costumière), Anna Liabeuf (comédienne), Clara Machin (présidente), Laetitia Deffains (trésorière), Laura Dahan (comédienne, metteuse en scène et co-fondatrice des Armoires Pleines). La compagnie a été fondée au sein de l’association Curry Vavart. Les nombreux espaces traversés par le collectif furent des terrains d’expérimentation pour les premières créations de la compagnie. Elle est aujourd’hui associée au Lieu – espace de création, situé à Gambais dans les Yvelines. Ce pôle de création et de résidence initié par la compagnie Les Fugaces est aujourd’hui co-géré par le Collectif des Gens du Lieu composé des compagnies Caractère[s], Les Fugaces et Les Armoires Pleines ainsi qu’un groupe d’habitants intergénérationnel. Le Lieu accueille chaque année une quarantaine de compagnies en résidence et propose un ensemble de projets de médiation artistique sur le territoire de la Haute Vallée de Chevreuse. Il soutient Les Armoires Pleines en proposant des espaces de travail, en intégrant ses projets artistiques dans des actions territoriales et en facilitant le lien aux structures locales qu’elles soient culturelles ou non.

ET QUELQUES DATES

2009 : Fondation de la compagnie par Stéphanie Sacquet et Laura Dahan 2009 : Les vieilles Petites Filles 2010 : Fantaisies Monstrueuses 2012 : Les Baraques des Sœurs Langlais 2013 : Arrivée de Aude Liabeuf à la co-direction 2016 : Une vue de l’esprit 2018 : Fictions du 18ème (projet territorial à Paris) et Nous aimons faire des histoires (projet territorial dans les Yvelines) 2019 : La Grande Evasion (projet territorial dans le Médoc mené conjointement avec la compagnie Le Son qui Manque) 2019 : Cabane(s) (projet territorial dans les Yvelines) 2020 : Roman Photo : Format Paysage (projet territorial en Normandie) 2022 : Rotofil